Métiers-FEP.jpg
Nos Métiers

Alternative content

Get Adobe Flash player

Ignorer les liens de navigationAccueil > Nos Métiers > Pages > Credit-a-la-consommation

Le crédit à la consommation
(financement de l'équipement des particuliers)

Le développement du crédit à la consommation
Les établissements spécialisés jouent un rôle moteur dans le développement et l’amélioration des techniques du crédit à la consommation, opérations de financement des particuliers en vue de l’acquisition de véhicules automobiles (neufs ou d’occasion), de biens d’équipement du foyer (électronique grand public, appareils ménagers, meubles) et d’autres biens ou services (deux-roues, caravanes, bateaux de plaisance, amélioration de l’habitat…). On estime aujourd’hui qu’en France, une voiture sur deux et un équipement électronique grand public sur quatre est acheté à crédit.
L'endettement des Français en crédit à la consommation, qui représentait en moyenne l'équivalent de 12 jours du revenu disponible brut annuel en 1980, en représente près d'un mois et demi vingt cinq ans plus tard. Malgré ce fort développement, on notera que cet endettement moyen demeure encore très en deçà de celui constaté dans d'autres pays, notamment aux Etats-Unis (près de 3 mois du revenu disponible brut), au Royaume-Uni (près de 2,5 mois) et en Allemagne (près de 2 mois).
 
Les intervenants
Les adhérents de l'ASF spécialisés dans le crédit à la consommation sont des sociétés financières ou des banques spécialisées. Ils sont filiales de grands groupes de la distribution, de l'automobile ou du secteur bancaire.
Les crédits sont distribués soit directement par les établissements eux-mêmes, soit par l’intermédiaire de réseaux de commerçants. Les établissements sont ainsi présents sur les lieux de vente.
La proposition de crédit en ligne connaît depuis peu une forte croissance.
L'encours des crédits à la consommation porté (tous crédits de trésorerie aux particuliers, hors immobilier) par ces établissements spécialisés correspond à près de 60% de l'encours total de l'espèce. L'autre partie est portée par les banques généralistes, essentiellement sous la forme de prêts personnels ou de découverts.
 
La gamme des crédits proposés
Les formalités pour l’obtention d’un crédit sont aussi simplifiées que le permettent les contraintes légales et une bonne gestion des risques. La décision d’octroi est rapide et objective grâce à des systèmes d’évaluation et de gestion largement automatisés (« credit-scoring »).
 
Il existe quatre modes de financement :
 
Le crédit affecté est lié aux biens ou aux prestations de services qu'il finance et qui est d'ailleurs le plus souvent proposé directement dans les magasins (biens d'équipement du foyer) ou chez les concessionnaires automobiles. Le lien existant entre le contrat de crédit et le contrat de vente est une protection supplémentaire pour l'acheteur.
La location avec option d'achat (ou LOA) est une autre forme de financement d'un achat. Le locataire peut en effet devenir propriétaire s'il lève, le cas échéant, l'option d'achat. Ce mode de financement n'est pas à proprement parler un crédit : l'acheteur paie des loyers et le coût de l'opération ne s'exprime pas en taux d'intérêt. La LOA est utilisée essentiellement pour le financement d'automobiles ou de bateaux de plaisance.
Le prêt personnel se rembourse en mensualités égales pendant la durée prévue par le contrat. Dans ce cas, aucune mention n'est normalement faite au contrat quant à l'emploi que l'emprunteur compte faire des fonds ; il n'y a donc pas de lien juridique entre l'achat et le crédit.
Le crédit renouvelable est une réserve de crédit mise à disposition de l'emprunteur. Il se renouvelle, dans la limite du plafond fixé, au fil des remboursements. Il est souvent asssocié à une carte dont les fonctions varient (carte de fidélité, de retrait, de paiement, etc.).
Tous ces modes de financement sont régis par le Code de la consommation. Celui-ci concerne notamment la publicité, le coût du crédit, les délais de réflexion et de rétractation, le formalisme des contrats, les situations de surendettement.